Publié par Collectif Solon

Communiqué de presse : Un appel à la réflexion et à l'action


Un appel à la réflexion et à l'action

Entre les personnes qui se pensent libérales, celles qui se voient plutôt progressistes, même avec celles qui ne se posent pas ce genre de questions, entre celles qui se disent de droite ou de gauche ou celles qui ne se disent rien, il nous semble que de nombreuses convergences montent, que le monde, la société que l'on nous propose provoquent un large consensus dans le refus des injustices, des excès.

Un grand débat semble nécessaire, pour dégager des réponses aux préoccupations de nos concitoyens, voire pour bâtir un programme de gouvernement recueillant une large adhésion.

Il faut oublier les anciens clivages idéologiques, cela ne veut pas dire édulcorer ses convictions, mais agir pour une répartition équitable des richesses produites dans notre monde moderne. Dans nos états elle est captée par 1 % de la population, qui en possède l'essentiel. Comment construire une meilleure répartition, permettant la satisfaction des besoins matériels bien sûr, mais dans le respect de la planète, dans la démocratie ? Voilà la véritable question, dont doit s'occuper une proposition politique nouvelle, qui réunira un maximum de citoyens, beaucoup de tous ceux qui produisent cette richesse et en sont écartés.

Il ne faut pas hésiter à bousculer les vielles barrières et s'adresser à cette immense majorité de citoyens et de citoyennes qui attendent de la vie, de l'activité économique, autre chose que les profits financiers de quelques uns. Ce n'est sans doute pas facile, mais il semble bien que nous n'avons pas le choix car c'est notre avenir et surtout celui de nos enfants qui est en question. Donnons du sens et de la vigueur à l'action citoyenne !

Le Président du Conseil Départemental a déjà dans des interventions publiques justement affirmé qu'une rupture avec les orientations actuelles ne pourrait être portée que par un large rassemblement. Il a bien fait de « secouer le cocotier », mais malheureusement, si le monde politique semble s'agiter, c'est plus dans la lutte entre égos à visées électoralistes que dans la construction de propositions pour répondre aux attentes de nos concitoyens. Les partis politiques seraient-ils sans courage, atones devant les nécessaires confrontations amenant à une rupture ?

Il suffit de regarder le siècle dernier et le début de celui-ci pour voir dans quelle impasse nous enferme l'ultra-libéralisme, par son productivisme, la surconsommation, la recherche effrénée de toujours plus de profits au mépris du respect de la nature. Parlons de rupture, de tournant, de changement..., peu importe les mots, il s'agit de décider et de suivre une nouvelle trajectoire économique, sociale, écologique.

Sans aucune réticence ni a priori nous somme prêts à participer à ce débat que nous appelons de nos vœux, en l'espérant le plus large et le plus constructif possible.

Groupe Solon 31, le 5 décembre 2020. http://www.solon31.fr/

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article